Dossier : Tout sur le chauffage, la ventilation et la climatisation : 11-14 ans

3 contenus dans ce dossier

Je découvre

Décryptages

Les enjeux du chauffage

Depuis qu’il a domestiqué le feu, il y a environ 1 million d’années, l’Homme n’a cessé d’améliorer les façons de se chauffer. Très diverses d’un pays à l’autre, elles influent sur nos vies personnelles et ont un impact sur l’environnement et le réchauffement climatique.

enjeux du chauffage

Un enjeu sanitaire dans le monde entier

Être bien chauffé semble aujourd’hui naturel à la plupart d’entre nous. Et pourtant, on meurt encore de froid. En France, chaque année, plus de 500 SDF succombent dans la rue pendant les vagues de froid. Mais même des températures basses modérées peuvent tuer si elles sont subies fréquemment : une étude officielle conduite dans les grandes villes françaises indique qu’entre 2000 et 2010, 3,9 % de la mortalité totale était attribuable au froid (et 1,2 % à la chaleurAujourd'hui, en thermodynamique statistique, la chaleur désigne un transfert d'agitation thermique des particules composant la matière... ). Dans le monde, une étude donne un chiffre de plus de 7 % pour les morts dues au froid, 17 fois plus que les morts dues à la chaleur. Le froid est donc plus dangereux que la chaleur.

L’enjeu économique individuel

A domicile, le chauffage représente la part la plus importante de l’énergie que l’on consomme : plus des deux tiers en moyenne en France, face aux autres usages comme l’eau chaude, la cuisine et les équipements électriques et électroniques. La maîtrise du chauffage est donc un enjeu important si l’on ne veut pas voir s’envoler nos factures.

L’enjeu national

A plus grande échelle, le secteur « résidentiel » (c’est-à-dire les maisons ou appartements) consomme 29 % (pas loin du tiers) de toute l’énergie consommée en France. Un peu moins que les transports, mais beaucoup plus que l’industrie ou ce qu’on appelle le tertiaire (le magasin et les bureaux). C’est donc la facture énergétique du pays qui est lourdement impactée car il faut bien produire ou importer l’énergie.

L’enjeu climatique

Beaucoup d’énergie, c’est aussi beaucoup d’émissions de CO2Dioxyde de carbone. Avec la vapeur d'eau, c’est le principal gaz à effet de serre (GES) de l'atmosphère terrestre... qui participent au réchauffement climatiqueLe réchauffement climatique, appelé aussi réchauffement planétaire ou réchauffement global, est un phénomène d'augmentation de la température moyenne des océans... . Au cours des 20 dernières années, la consommation du secteur résidentiel a été stable en France, car les équipements de chauffage ont une meilleure efficacité énergétiqueEn économie, l'efficacité énergétique désigne les efforts déployés pour réduire la consommation d'énergie d'un système... et l’isolation des bâtiments s’améliore. Mais si l’on veut atteindre la « neutralité carbone » (voir décryptage) d’ici 2050, il faudra réduire la consommation, par de nouveaux progrès technologiques mais aussi les éco-gestes. 

Dans les pays moins développés

La question du chauffage se pose très différemment dans la partie du monde moins développée. Même si les progrès sont continus, les populations d’Afrique, d’Asie ou d’Amérique latine n’ont pas les mêmes facilités d’accès à la chaleur. Selon l’Organisation des Nations unies (ONU), sur les quelque 7,5 milliards d’habitants de la planète, 1,3 milliard n'ont toujours pas accès à l'électricité (voir le décryptage). Notons que cela dépend de la croissance économique : la Chine, qui se développe très vite, ne compte plus que 8 millions d’habitants sans électricité, l’Inde 300 millions …

Les inconvénients du bois de chauffe

Dans ces populations pauvres, faute de gaz ou d’électricité, ce sont le bois, le charbon de boisLe charbon de bois est du carbone produit par pyrolyse du bois en l'absence d'oxygène... , la bouse de vache séchée, ou la houilleAu sens strict, la houille désigne la qualité de charbon intermédiaire entre le lignite et l'anthracite... de très mauvaise qualité qui sont les combustibles les plus utilisés, à la fois pour le chauffage et la cuisine. Cela a plusieurs inconvénients.

  • La recherche de bois de chauffe conduit souvent à la déforestation sauvage. Or les forêts sont des écosystèmes essentiels de notre planète.
  • L’usage de foyers ouverts et de ressources de mauvaise qualité pollue gravement l’air à l’intérieur des bâtiments, ce qui cause chaque année 2 millions de décès prématurés.
  • Le travail de collecte du bois prend beaucoup de temps, surtout aux femmes et aux enfants, les empêchant d’accéder à la formation ou à un emploi économiquement rémunérateur.

L’essor de la climatisation

Le chauffage a un envers : la climatisation… Le climatiseur connaît un essor important, notamment en Asie. En 2017, 1,6 milliard de climatiseurs étaient installés dans le monde, un chiffre qui s’accroît en moyenne de 135 millions par an. Près de 20 % de l’électricité totale consommée dans les bâtiments l’est pour la climatisation et la ventilation.

Ce décryptage vous a-t-il intéressé(e) ?

6 1