Dossier : Qui produit et qui consomme du pétrole ?

3 contenus dans ce dossier

Chiffres

Production mondiale de pétrole

L’élément marquant de l’année 2017 a été la reprise à la hausse des cours du baril, dont la moyenne s’est établie à 54,2 dollars, contre 43,7 dollars en 2016. Il s’agit de la première hausse annuelle depuis 2012. 
Le prix du pétrole a notamment été soutenu par la réussite des accords entre pays exportateurs de pétrole (Opep) et certains pays en dehors de l’Opep, comme la Russie. Ces accords, mis en place fin 2016, reconduits en 2017, et qui s’appliqueront aussi en 2018, ont introduit des quotas pour plafonner la production de pétrole. L’effondrement de la production du Venezuela (-11,6 %), du en particulier aux troubles politiques, a contribué involontairement à ce soutien du prix du baril. 
La production des États-Unis est toujours dopée par les gisements de pétrole de schiste. La forte et solide production de ceux-ci est devenue un phénomène structurel, qui ne dépend plus beaucoup des aléas du prix du baril.
Enfin, les investissements dans l’exploration-production qui avaient diminué de moitié en 2015 et 2016, sont repartis à la hausse (+4 % en 2017).  

Production mondiale de pétrole (en milliers de barils/jour)

Pays 2016 2017 Évolution 2016-2017 Part de la production mondiale
États-Unis 12 366 13 057 5,6 % 14,1 %
Arabie Saoudite 12 402 11 951 -3,6 % 12,9 %
Russie 11 269 11 257 -0,1 % 12,2 %
Iran 4 602 4 982 8,2 % 5,4 %
Canada 4 470 4 831 8,1 % 5,2 %
Irak 4 423 4 520 2,2 % 4,9 %
Émirats Arabes Unis 4 020 3 935 -2,1 % 4,2 %
Chine 3 999 3 846 -3,8 % 4,2 %
Koweit 3 145 3 025 -3,8 % 3,3 %
Brésil 2 608 2 734 4,8 % 3,7 %
Mexique 2 456 2 224 -9,4 % 2,4 %
Venezuela 2 387 2 110 -11,6 % 2,3 %
Nigeria 1 903 1 988 4,5 % 2,1 %
Norvège 1 995 1 969 -1,3 % 2,1 %
Qatar 1 970 1 916 -2,7 % 2,1 %
Kazakhstan 1 655 1 835 10,8 % 2,0 %
Angola 1 755 1 674 -4,6 % 1,8 %
Reste du monde 14 598 14 795 1,35 % 15 %
Total monde 92 023 92 649 0,7 % 100,0 %

 

Source :

BP Statistical Review 2018