Je découvre

Décryptages

La COP 26 c'est quoi ?

Glasgow au Royaume Uni accueille du 31 octobre au 12 novembre 2021 la COP26. La « Conference of parties » réunit chaque année les 197 signataires de la Convention des Nations Unis sur les changements climatiques. Le climat est l’affaire de tous : participent aussi au sommet des milliers de représentants de régions, de villes, d’entreprises, d’ONG et d’associations de citoyens.

COP 26
© ukcop26.org

Pourquoi est-elle importante ?

Décalée d’un an à cause de la pandémie de la COVID, la COP26 est particulièrement importante car elle marque la première étape de 5 ans après l’Accord universel sur le climat. Celui-ci avait été conclu à la COP21 de Paris en décembre 2015. Il avait fixé l’objectif de maintenir le réchauffement climatiqueLe réchauffement climatique, appelé aussi réchauffement planétaire ou réchauffement global, est un phénomène d'augmentation de la température moyenne des océans... en dessous de 2 °C, et même dans l’idéal en dessous de 1,5 °C, d’ici la fin du siècle.
 

Est-on sur la bonne voie ?

Pas exactement… La température moyenne de la planète avait augmenté de 1 °C par rapport à l'ère préindustrielle, c’est-à-dire en 150 ans environ. Le dernier rapport du GIECLe GIEC est le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat... , l’organe scientifique mondial sur le climat est alarmiste : si on ne fait pas d’efforts supplémentaires, on sera à +1,5 °C avant 2040 et jusqu’à +3 °C en 2100. On est donc loin de la barre des 2 °C grand maximum de l’Accord de Paris.

Quelles actions restent à mener ?

Il faut réduire les émissions de gaz à effet de serrePhénomène naturel permettant un accroissement de la température de l'atmosphère d'une planète grâce à la présence de certains gaz... (CO2Dioxyde de carbone. Avec la vapeur d'eau, c’est le principal gaz à effet de serre (GES) de l'atmosphère terrestre... notamment), donc réduire les consommations énergétiques dans les transports, l’habitat, l’alimentation, avoir une meilleure efficacité énergétiqueEn économie, l'efficacité énergétique désigne les efforts déployés pour réduire la consommation d'énergie d'un système... , rompre progressivement avec les énergies fossiles, développer des technologies innovantes. Les États doivent coordonner les efforts de tous. A Paris, chacun d’eux s’est engagé sur des objectifs. A Glasgow, ces objectifs doivent impérativement être relevés.

Quels engagements des États ?

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a demandé aux États de tout faire pour réduire les émissions de 45 % d’ici 2030 et les supprimer totalement d'ici 2050. L’Union européenne et les États-Unis se sont déjà engagés à cette « neutralité carbone » en 2050. La Chine, plus grand émetteur en valeur absolue, la promet pour 2060. Cela va coûter cher : 3 fois plus d’investissements dans des projets énergétiques décarbonés dans les dix ans à venir.

Attention aux pays en développement

Mais attention : de nombreux États, comme l’Inde ou les pays africains, ont besoin d’énergie pour le bien-être de leurs populations (alimentation, éducation, santé). Ils doivent trouver le chemin d’un développement durableIl s’agit d’un « développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ». , avec l’aide financière promise par les pays les plus riches, encore très insuffisante. Et n’oublions pas l’autre priorité planétaire indissociable du climat : la protection de la biodiversitéLa biodiversité désigne la diversité naturelle des organismes vivants... avec 1 million d’espèces animales et végétales menacées de disparition.

 

Ce décryptage vous a-t-il intéressé(e) ?

4 2