Chiffres

Production mondiale d'hydroélectricité

La production des barrages hydroélectriques est très soumise aux conditions pluviométriques qui influent sur le stockage dans les lacs de retenue et les débits des grands fleuves. L’excédent des pluies dans le massif alpin explique les bonds de la production en France (+17 %) et en Italie (+31 %). En revanche, la sécheresse qui frappe le Brésil depuis de nombreuses années fait que l’hydraulique ne fournit plus que 65 % de l'électricité du pays contre 80 % à la fin des années 1990. Au niveau mondial, l’hydroélectricité est de loin la première des énergies renouvelables, fournissant 15,8 % de l’électricité mondiale, derrière le charbon (38,2 %) et le gaz (23,4 %). La Chine est de très loin le premier pays producteur mondial, devant le Brésil, le Canada et les Etats-Unis. Dans les pays de l’OCDE, le potentiel de développement est déjà largement atteint. Dans les pays émergents, les contraintes environnementales et sociales (biodiversité, déplacement des populations) et le coût des investissements freinent le lancement de grands projets.

Production mondiale d'hydroélectricité (en TWh - térawatt-heure)

Pays 2017 2018 Part dans la génération hydroélectrique mondiale
Chine 1 194,5 1 232 29,3 %
Brésil 401,1 419,7 10 %
Canada 403,3 381,2 9,1 %
Etats-Unis 322,4 291,7 6,9 %
Russie 178,9 183,8 4,4 %
Norvège 144 139,6 3,3 %
Inde 135,5 130 3,1 %
Japon 92,6 88,5 2,1 %
Venezuela 72,1 72,1 1,7 %
France 53,4 62,1 1,5 %
Suède 63,9 60,9 1,4 %
Turquie 59,2 59,7 1,4 %
Paraguay 59,3 59,1 1,4 %
Colombie 54,9 56,6 1,3 %
Vietnam 59,9 52,6 1,3 %
Italie 37,6 49,3 1,3 %
Suisse 36,7 37,8 0,9 %
Autriche 38 37,7 0,9 %
Argentine 41,3 36,8 0,9 %
Total Monde 4 185 4 200 100 %

 

Source : International Hydropower Association