L’essor des énergies renouvelables en Europe

Publié le 04.10.2019
Lycée
Sciences économiques et sociales

Lecture 10 min

La quantité d’ (ENR) produite en Europe a triplé de 1990 à 2016. Mais les objectifs qu’avait fixés l’Union européenne pour 2020 ne sont pas encore atteints. Voici quelques tableaux qui illustrent la situation.

Image d’éoliennes sur la crête d’une falaise, signe de l’essor des énergies renouvelables en Europe.

Le bois est la première des énergies renouvelables

Selon Eurostat, l’institut de la statistique européenne, les énergies renouvelables représentent 17,5 % de la consommation d’énergie en Europe en 2017, contre 8,5 % en 2004. 

L’objectif de 20 % en 2020 risque donc d’être manqué. Pour 2030, l’objectif passe à 27 %.

Voici la répartition des énergies renouvelables et leur évolution1.
Tableau sur la production des énergies renouvelables en Europe de 1990 à 2016
 

- Surprenant ? Le bois (avec les déchets forestiers)  représente près de la moitié des ENR. Il produit essentiellement de la (particuliers et réseaux urbains). Mais la croissance de cette énergie est limitée par la superficie des forêts. Le (à partir des déchets agricoles et des boues d’épuration), les biocarburants (oléagineux et plantes sucrières) et les déchets renouvelables (matières organiques) ajoutent à la prédominance de la .

- L’hydroélectricité est stable (et variable selon les régimes de pluie).  Il est difficile de construire de nouveaux barrages en Europe.

- L’éolien a désormais dépassé l’hydroélectricité. Il produit beaucoup plus d’électricité que le solaire photovoltaïque qui connaît cependant désormais la plus forte progession.

La diversité selon les pays

 

Le rythme de progression des renouvelables varie beaucoup selon les pays. Voici la situation en 2017 pour six pays.

Tableau de la part des énergies renouvelables dans six pays européens en 2017
 

- La France réalise un meilleur score que l’Allemagne. C’est que la France bénéficie de sa très forte capacité hydroélectrique et d’une forêt en croissance. Mais elle est loin de son objectif.

- La Suède a dépassé la barre de 50 %. Elle est devancée par deux champions, à plus de 71 %, l’Islande (grâce à la ) et la Norvège (grâce à l’hydraulique). 

- La Pologne, qui utilise beaucoup de charbon, n’est pas lanterne rouge. Elle devance la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg, Malte…

 

Source: 

Futur et innovations

Tout voir