Dossier : Comprendre l’électricité

3 contenus dans ce dossier

J'approfondis
Imprimer

Décryptages

Économiser l’énergie à l’échelle individuelle

Si les économies d’énergie à grande échelle sont du ressort de l’État et d’une réglementation spécifique, les particuliers ont aussi une marge de manœuvre pour diminuer leur consommation. La domotique et les Diagnostics de Performance Énergétique (DPE) constituent deux moyens accessibles et efficaces pour les guider sur le chemin de l’efficacité énergétique.

La domotique a pour but de réaliser des économies d'énergie sur les divers usages de la maison (éclairage, chauffage, équipements ménagers…). ©Thinkstock

La domotique permet des économies « intelligentes »

Compteurs communicants, équipements programmables, objets connectés… Grâce à la domotiqueLa domotique représente l'ensemble des procédés d'automatisation et de programmation applicables aux domiciles..., la maison devient intelligente, communicante et surtout plus économe en énergie :  le compteur communicant permet de visualiser sa consommation en temps réel, le chauffe-eau produit automatiquement l'eau chaude la nuit pour bénéficier des tarifs heures creuses ; un thermostat régule la chaleurAujourd'hui, en thermodynamique statistique, la chaleur désigne un transfert d'agitation thermique des particules composant la matière... en fonction de la température du logement ; les portes du garage s'ouvrent à l'approche du véhicule grâce à une puce RFID (une étiquette électronique qui émet un signal radio) ; les fenêtres de toit se ferment automatiquement dès les premières gouttes de pluie et les lumières s'allument lorsque quelqu’un passe puis s'éteignent en l'absence de mouvement…

Des box domotiques1 sont commercialisées, qui intègrent des fonctions de télésurveillance, de régulation du chauffage et de l'éclairage, d'ouverture et de fermeture de portes et fenêtres. La plupart se pilotent depuis un smartphone2 ou un ordinateur, avec des interfaces simples à utiliser et évolutives.  Mais des progrès sont à faire concernant le retour sur investissement : ces systèmes restent assez chers malgré les économies de consommation qu'ils proposent de faire réaliser. Voir aussi le décryptage «  Habitat : connecter sa maison avec la domotique »

Objectif : efficacité énergétique

L'un des objets de la domotique est l'efficacité énergétiqueEn économie, l'efficacité énergétique désigne les efforts déployés pour réduire la consommation d'énergie d'un système... globale dans le logement. Celle-ci peut être généralisée grâce à la multiplication des compteurs intelligents à l'échelle européenne d'ici 2020. Prévu dans le cadre de l'objectif des « 3 fois 20 » proposé par la Commission européenne, le développement des compteurs intelligents constitue une solution aux problèmes plus généraux de pics de consommation. En reliant entre eux les logements via des compteurs intelligents, l’interconnexion, premier maillon des smart gridsLes smart grids, ou réseaux électriques intelligents, s'appuient sur les nouvelles technologies de la communication et de l'information..., permet aux gestionnaires de réseau de mieux gérer le flux de l’offre et de la demande énergétique. La performance de l'ensemble du système électrique s’en trouve améliorée, grâce à la régulation de la consommation et à l’effacement des pics de consommation. Ceux-ci surviennent généralement en fin de journée, lorsque les habitants rentrent chez eux, ou de façon saisonnière en cas de grand froid ou de grande chaleur.

En France, ERDF se charge du déploiement de Linky, qui l’a déjà été dans deux zones pilotes, en Touraine et à Lyon, et dont le déploiement généralisé commencera en 20163. Quelques voix se sont élevées contre ce nouveau dispositif : l'association UFC-Que Choisir ou certains élus du Conseil de Paris ont rejeté ce compteur (notamment parce qu'il ne disposait pas d'un système d'affichage permettant au consommateur d'évaluer sa consommation en temps réel). Nice a également accueilli les compteurs verts dans le cadre de son programme d’expérimentation Nice Grid à partir du premier semestre 20154.

Évaluer la consommation de son logement

Une autre façon de diminuer la facture énergétique de son logement consiste à évaluer sa consommation pour prendre ensuite les mesures nécessaires à la réduction de la dépense d’énergie. En 2002, l’Union européenne (UE) s’est fixée une politique énergétiqueLa politique énergétique d'un pays est l'ensemble des orientations et décisions prises en matière de production et de consommation d'énergie... commune (directive n°2002/91) qui instaure le DPE.

Le DPE estime la consommation annuelle d’énergie d’un bâtiment ou d’un logement, et son impact en termes d'émissions de gaz à effet de serrePhénomène naturel permettant un accroissement de la température de l'atmosphère d'une planète grâce à la présence de certains gaz.... Ses objectifs : informer et sensibiliser la population sur la consommation du bâtiment, son coût, ses conséquences sur l’environnement, éclairer le choix d’un logement. Il détaille les travaux les plus efficaces pour réaliser des économies d’énergie : isolation, changement de chaudière, etc. Une isolation performante permet d’augmenter l’efficacité énergétique d’une maison et de diminuer les dépenses en chauffage et climatisation.

Si le DPE est obligatoire lors de la vente, de la construction ou de la mise en location des bâtiments chauffés (logements, bureaux, commerces, etc.), rien n’oblige le propriétaire à effectuer des travaux. Il doit être réalisé par des experts indépendants et certifiés, selon une méthode de calcul réglementée qui peut différer d’un pays à l’autre, tout en respectant le cadre global fixé par l’UE. Le ministère de l’Écologie, du développement durableIl s’agit d’un « développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ». et de l’énergie a mis en place un annuaire en ligne permettant de trouver un diagnostiqueur certifié.

Un diagnostic plus poussé que le DPE peut aussi être réalisé par un bureau d’études : l’étude thermique. Celle-ci permet d’identifier les sources de déperdition d’énergie du logement et de mettre en place un plan d’action efficace. Voir le décryptage « Habitat : le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) ».