Dossiers

Les villes du futur

La ville de Shanghai : symbole de la croissance des métropoles mondiales
La croissance des villes est un phénomène majeur du XXIe siècle. Shanghai, la grande métropole chinoise, en est un symbole. ©Thinkstock

Un tiers des habitants de la Planète vivaient en milieu urbain en 1950. Un siècle plus tard, ils seront vraisemblablement deux tiers à être citadins. Les défis se posent différemment selon les continents et les niveaux de développement. Mais toutes les villes du futur auront la même triple responsabilité : assurer le bien-être de leurs habitants, maîtriser la poursuite d’une activité économique dynamique, protéger la planète et notamment contenir le réchauffement climatique. Planète Énergies passe progressivement en revue les aspirations et les actions des grandes villes du monde.

La ville du futur : gérer durablement l’environnement, l’économique et le social

En 2050, la population mondiale devrait être comprise entre 9 et 10 milliards d’individus, contre 7 milliards aujourd’hui. L’augmentation va se répartir dans les métropoles géantes ou dans la multitude des villes de plus d’un million d’habitants. La gestion durable de ces grands espaces urbains est l’un des plus grands défis du XXIe siècle.

Lire la suite
Copenhague veut être "neutre en carbone"

Depuis plusieurs décennies, Copenhague mène des actions de fond pour améliorer son environnement et réduire son empreinte carboneL’empreinte carbone (ou inventaire GES) d'un produit (bien ou service) est l'un des outils destinés à mesurer l’impact des activités humaines.... En 2009, l’année du sommet mondial sur le climat qui s’est tenu chez elle, la capitale danoise a élaboré un « Plan d’adaptation au climat », en se fixant un objectif ambitieux, celui de devenir en 2025 la première métropole « neutre en carbone ». 

Lire la suite
Vancouver

Vancouver a affirmé sans complexe son ambition de devenir en dix ans (2010-2020) « la ville la plus verte du monde ». Ses actions, tous azimuts, font l’objet de bilans annuels. A mi-chemin de son plan Greenest City*, la grande métropole canadienne présente un premier bilan impressionnant, même si la route est encore longue pour atteindre les objectifs de réduction de gaz à effet de serre (GES)Les gaz à effet de serre sont des gaz dont les propriétés physiques induisent un réchauffement de l’atmosphère de notre planète... et de création d’emplois verts.

Lire la suite
Johannesburg

La plus grande métropole de l’Afrique du Sud a engagé une série de projets structurants : rassembler ses quartiers éclatés pour réduire les inégalités, faire accéder les plus pauvres à l’énergie, maîtriser la gestion des déchets. Ce plan ambitieux, qui vise à effacer les structures urbanistiques et sociales héritées de l’apartheid, s’attache aussi à réduire l’empreinte carboneL’empreinte carbone (ou inventaire GES) d'un produit (bien ou service) est l'un des outils destinés à mesurer l’impact des activités humaines... de la cité. Johannesburg s’est résolument engagée dans le mouvement mondial des grandes villes qui se coordonnent pour lutter contre le réchauffement climatiqueLe réchauffement climatique, appelé aussi réchauffement planétaire ou réchauffement global, est un phénomène d'augmentation de la température moyenne des océans....

Lire la suite
Shanghai

Symbole de l’ouverture de la Chine au monde et de sa croissance exponentielle, la grande métropole de Shanghai est devenue un laboratoire et une vitrine des avancées écologiques du pays dans son effort de réduire la pollution atmosphérique et de maîtriser son urbanisation.

Lire la suite
Masdar City

Masdar City est un paradoxe : elle n’a pratiquement pas d’habitants, pas de réelle vie urbaine, et pourtant elle se veut déjà une ville-monde, attirant chercheurs et entreprises et essaimant ses nouvelles technologies dans les autres régions de la Planète.

Lire la suite
Moscou

Capitale de la Fédération de Russie, Moscou est la ville la plus peuplée d'Europe (12 millions d’habitants intra-muros, près de 17 millions d'habitants dans l'aire urbaine) et la plus étendue (plus de 1 000 km2). Le développement de Moscou a été fortement marqué par les phases successives des politiques tsariste puis soviétique et reste très dépendant des décisions prises par le pouvoir central.

Lire la suite