Dossiers

Climat, terres émergées, océans; les rapports du GIEC

Climat, terres émergées, océans : les rapports spéciaux du GIEC
Le GIEC a présenté depuis 2018 trois rapports spéciaux (qui ont eu un grand retentissement) pour évaluer les impacts du réchauffement climatique. Ici la présentation en septembre 2019 à Monaco du rapport sur les océans. ©YANN COATSALIOU / AFP

Les experts mondiaux du climat réunis au sein du GIEC ont publié en un an (octobre 2018 - septembre 2019) trois rapports très concrets avec des résumés accessibles au grand public : le premier sur les conséquences d’un réchauffement de la planète de 1,5 °C d’ici 2100, le second sur les effets sur les terres émergées, le troisième sur les impacts sur les océans et les glaces.

En quelques mots : qu’est-ce qu’un rapport du GIEC ?

Créé en 1988 par les Nations unies, réunissant des centaines d’experts de tous les pays, le GIEC a pour mission de collecter et d’évaluer l’ensemble des connaissances scientifiques mondiales sur le changement climatique. Il dépouille ainsi des dizaines de milliers de publications. Le GIEC ne prescrit pas de solutions – qui sont du ressort des États – mais met à disposition des outils d’aide à la décision. Le GIEC a publié depuis 1990 cinq grands « rapports d’évaluation ». Il publie aussi des « rapports de méthodologie » et des « rapports spéciaux » sur des thèmes particuliers. Le sommet de Paris (COP21), qui adopta en décembre 2015 le premier accord universel sur le climat, lui avait commandé trois rapports spéciaux.

 

Climat : le rapport du GIEC sur le scénario +1,5 °C.jpg

L’Accord de Paris sur le climat, signé en décembre 2015 lors de la COP21, a appelé à contenir l’augmentation de la température moyenne de la planète « nettement en dessous de 2 °C » d’ici 2100 et même à viser une limitation à +1,5 °C. La COP21 avait chargé les experts du groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIECLe GIEC est le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat... ) d’analyser les conséquences possibles du scénario à +1,5 °C. Le GIEC a rendu ce rapport en octobre 2018. Voici quelques-unes de ses conclusions1.

Lire la suite
Le rapport du GIEC sur l’océan et la cryosphère

Quelques chiffres : 104 scientifiques du GIECLe GIEC est le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat... originaires de 36 pays ont analysé 6 981 publications et études, qui ont fait l’objet de 30 000 commentaires d’experts extérieurs. Résultat : un rapport de 800 pages, résumé dans des document plus courts pour les décideurs et les journalistes1 .

Lire la suite
Le rapport du GIEC sur les terres émergées de la planète

Le deuxième rapport spécial du GIECLe GIEC est le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat... (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat)1 a été élaboré par 107 experts provenant de 52 pays. Pour la première fois une majorité (53 %) des auteurs d’un rapport du GIEC proviennent de pays en développement. Les femmes représentent 40 % des auteurs principaux.

Lire la suite