Chiffres

La production d'électricité d'origine nucléaire

Même si la production d’électricité nucléaire mondiale n’a augmenté que de 2 % par rapport à 2017, l’année 2018 a marqué une progression de la filière avec un solde de 2 réacteurs supplémentaires (9 mis en service, dont 7 en Chine, et 7 arrêtés). Il y a 450 réacteurs en service dans 31 pays, pour une capacité totale de 396 GW (contre 392 GW en 2017). 2018 a également été marqué par le démarrage des premiers réacteurs de génération III. Au Japon, frappé par l’accident de Fukushima, le gouvernement a fixé un objectif portant à 22 % la part de l’électricité nucléaire en 2030 (contre 30 % avant l’accident). En France, la fermeture des deux réacteurs de la centrale de Fessenheim, la plus vieille du pays, a été confirmée pour 2020. La mise en route éventuelle d’autres réacteurs EPR (génération III) sera prise après 2022. L’Association mondiale pour l’énergie nucléaire (World Nuclear Association, WNA) estime que l’énergie nucléaire se développera pour trois raisons : l’augmentation des besoins en énergie, la lutte contre les émissions de CO2, le renforcement de l’indépendance énergétique.

Génération d'électricité d'origine nucléaire (en TWh – térawatt-heure)

Pays 2017 2018 Part du nucléaire dans la production d'électricité domestique
Etats-Unis 805,6 808 19 %
France 381,8 395,9 71,7 %
Chine 232,8 277,1 4,2 %
Russie 190,1 191,3 17,9 %
Corée du Sud 141,3 127,1 23,7 %
Canada 95,1 94,5 14,9 %
Ukraine 80,4 79,5 53 %
Allemagne 72,2 71,9 11,7 %
Suède 63,1 65,9 40,3 %
Royaume-Uni 63,9 59,1 17,7 %
Espagne 55,6 53,4 20,4 %
Japon 29,3 49,3 6,2 %
Inde 34,9 35,4 3,1 %
Total Monde 2 503 2 563 10,2 %

 

Source : World Nuclear Association