Glossaire lettre T

Tanker

tanker
©SCHAFF PHILIPPE - TOTAL

Un tanker (ou navire-citerne) est un navire utilisé pour le transport des liquides en vrac, dans de grandes citernes (ou cuves). Les plus connus sont les tankers pétroliers qui transportent du pétrole brut.

Taux de récupération (hydrocarbures)

Le taux de récupération d’un gisement d’hydrocarbures est la part de pétrole ou de gaz que l’on peut récupérer dans ce gisement lors de son exploitation, par rapport à la totalité des hydrocarbures qu’il contient. Selon les sites exploités, le taux de récupération du pétrole brut varie de 5 à 50 %. C’est une donnée cruciale dans l'exploitation des gisements d'hydrocarbures : pour ceux de grande taille, quelques points de récupération supplémentaires équivalent à d'importants volumes de pétrole. Ainsi, 1 % de pétrole produit en plus dans tous les gisements de la planète couvrirait la demande mondiale pendant 2 à 3 ans !

Tchernobyl

Ville d’Ukraine où un réacteur nucléaire a explosé en 1986, causant des pertes humaines, d'importants dégâts matériels et faisant planer de lourdes menaces sur la population et l’environnement local pour des décennies.

Technologie Lithium-Ion

Technologie de stockage d’énergie en accumulateurs dont l'électrolyte contient des ions lithium. Elle présente plusieurs avantages techniques, comme son énergie massique élevée (deux à cinq fois plus grande que celle des batteries classiques Nickel/Hydrure métallique) ou l'absence d'effet mémoire (perte de performances de certains accumulateurs si leur recharge est effectuée avant leur décharge complète). Son principal inconvénient est son coût élevé, ce qui l'a cantonnée longtemps aux systèmes de petite taille (ordinateurs, téléphones portables, baladeurs...). Mais des accumulateurs ion-lithium de plus grande puissance sont désormais utilisés dans les voitures électriques et hybrides et dans les domaines aéronautique et spatial.

Tellurique

Tellurique est un adjectif signifiant "qui est relatif à la terre" ou "qui provient de la terre". On parlera ainsi par exemple de secousses telluriques pour désigner les tremblements de terre, de microbes telluriques pour désigner des germes pathogènes vivant dans le sol (comme le bacille du tétanos) ou de planètes telluriques pour désigner des planètes composées principalement de roches et de métaux, en opposition aux géantes gazeuses. En chimie, tellurique signifie qui a rapport au tellure (par exemple l'acide tellurique H6TeO6).

Tête de puits

tete_de_puits
©iStock.com/CreativeNature_nl

Système complexe de vannes installé en surface au débouché des puits de forage et de production, servant au contrôle des effluents.

Tétrahydrothiophène ou thiolane (THT)

Le THT est un gaz odorant, utilisé comme additif en très faible quantité au gaz naturel commercialisé, qui, sans lui, resterait inodore.

Thermosiphon

Un thermosiphon est une installation dans laquelle un fluide caloporteur (du gaz, de l'eau…) circule naturellement de bas en haut, grâce à une différence de température. Ainsi, dans le thermosiphon d'une unité solaire thermodynamique, par exemple, l'eau chaude (légère) monte d'elle-même vers le point de stockage ou d'utilisation. Tandis que l'eau refroidie (plus lourde) en redescend.

TICPE

En France, la TICPE est la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques. Avant le 1er janvier 2011, elle s’appelait la Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Pétroliers (TIPP).

Tige de forage

tiges_de_forage
©iStock.com/westphalia

La tige de forage est l'élément de base de la garniture de forage, ensemble qui permet d'effectuer un forage jusqu'à plusieurs kilomètres de profondeur. Une tige de forage mesure 9 m. A mesure que le forage progresse, une nouvelle tige est ajoutée en la vissant à la précédente.

Toluène

Appelé aussi méthylbenzène ou phénylméthane, le toluène est un hydrocarbure aromatique apparenté au benzène, de formule CH3-C6H5. Le toluène est utilisé comme solvant, en particulier des peintures. Il permet également d’élever l’indice d’octane des carburants. C’est un produit à la base de plusieurs procédés industriels comme la synthèse du caoutchouc, du phénol ou du TNT.

Tonne équivalent charbon (tec)

La "tec" est l'unité de mesure énergétique correspondant à l’énergie fournie par la combustion d’une tonne de charbon. 1 tonne équivalent charbon = 29,307 gigajoules (GJ).

Tonne équivalent pétrole (tep)

La « tep" est l'unité de mesure énergétique correspondant à l’énergie fournie par la combustion d’une tonne de pétrole. Elle a été mise au point pour pouvoir comparer entre elles la consommation ou la production énergétique d’un pays ou d’un territoire, quelles que soient les sources d’énergie concernées. 1 tonne équivalent pétrole = 41,868 gigajoules (GJ) ou 11 630 kWh.

Topping (raffinage)

topping_tour_distillation
©iStock.com/delectus

Autre nom donné dans une raffinerie de pétrole à la tour de distillation atmosphérique.

Trader

Le trader est l'opérateur de marché dont le rôle est de négocier des produits financiers (actions, obligations, options, produits dérivés...) afin d'obtenir des gains liés à son intermédiation. Dans le monde pétrolier, les traders achètent le pétrole dont ont besoin les raffineries. Ils négocient également à la vente ou à l'achat sur le marché à terme dans le but de générer des profits.

Trading

Le trading (traduction littérale le commerce) consiste à intervenir sur les marchés financiers. Les opérateurs de trading sont les traders.

Train de liquéfaction

Succession d'échangeurs thermiques en série permettant d'abaisser progressivement la température du gaz naturel jusqu'à - 160 °C. A cette température, le gaz est liquide et peut alors être transporté par méthanier.

Train de tiges

Pendant un forage, le train de tiges constitue l’ensemble continu de tiges reliant la surface au trépan.

Transition énergétique

La transition énergétique désigne le passage du système actuel de production d'énergie, principalement axé sur des énergies non renouvelables (pétrole, gaz, charbon), à un mix énergétique basé en grande partie sur des énergies renouvelables.

Trente Glorieuses (les)

Nom donné aux trente années de forte croissance observée dans la plupart des pays développés entre 1945 et 1974. Elles ont pris fin avec le premier choc pétrolier.

Trépan ou tricône

Trépan
©iStock.com/iznashih

Le trépan, aussi appelé outil de forage, est l’outil qui permet de forer les roches en les broyant, permettant ainsi au forage de progresser en profondeur. Il est composé de trois parties solidaires, munies de dents ou de pastilles abrasives en acier spécial très dur. Il en existe plusieurs types (à dents d’acier, à pastilles de carbure, comportant des diamants pour le forage des roches très dures…). L'action d'un trépan pour détruire la roche est triple : appui par gravité, abrasion par rotation et démantèlement par la puissance du jet de boue de forage arrivant par l'intérieur du train de tiges. Ce courant de boue de forage va ensuite remonter les déblais de roche vers la surface dans l'annulaire entre les parois du puits et le train de tiges.

Tubage

tubages
©iStock.com/deliormanli

La paroi d'un trou de forage est fondamentalement instable du fait du différentiel de pression existant entre les roches traversées et le trou occupé par la boue de forage, et aussi de la circulation de cette boue dans le trou. Pour éviter l'effondrement de ces parois, avec pour conséquence par exemple un coincement de la garniture de forage et parfois la perte du puits, on pose régulièrement des cylindres en acier (descendus comme les tiges de forage par segments vissés les uns aux autres) appelés tubages. Chaque tubage, une fois posé, est cimenté aux formations rocheuses sur toute sa longueur afin d'en assurer la stabilité. Chaque tubage successif a un diamètre inférieur au précédent.