Glossaire lettre S

Sables bitumineux ou bitumeux

sables_bitumineux
©iStock.com/francisblack

On appelle ainsi des gisements pétroliers non conventionnels contenant du pétrole extra-lourd extrêmement visqueux. La plupart du temps situés à des profondeurs très faibles, ces bitumes dérivent de la dégradation de pétrole conventionnel parvenu très près de la surface et donc soumis à des processus d'oxydation et de dégradation bactérienne dont le résultat est l'élimination rapide des fractions légères initiales (gaz et alcanes). Les sables bitumineux sont contenus dans un réservoir classique constitué de sables et d'argiles, aussi ne doivent-ils pas être confondus avec les oil shales d'où on produit de l'huile de schiste par traitement thermique d'une roche-mère imprégnée de pétrole et de gaz.

Sédiments

Dépôts de particules de tailles variables provenant de l'érosion de roches anciennes, de résidus d'activités organiques (coquilles de mollusques...) ou de précipitations chimiques (certains types de carbonates). Les sédiments se transforment avec le temps en roches sédimentaires, par compaction naturelle.

Semi-conducteur

Un semi-conducteur est un matériau dont la capacité à conduire l’électricité (la conductivité), initialement faible, peut augmenter en fonction de certains facteurs : température, luminosité, présence d’impuretés… Le silicium utilisé dans les cellules des panneaux photovoltaïques est un semi-conducteur : l'exposition à la lumière du soleil le rend conducteur d'électricité.

Séparation (raffinage)

La séparation regroupe différentes techniques de raffinage visant à séparer deux phases (liquide/vapeur ou liquide/liquide ou liquide/solide) ayant une composition en hydrocarbures différente. La plus connue est la distillation atmosphérique du brut, première phase du raffinage.

Seveso II

Les directives « Seveso » sont des directives européennes qui imposent aux Etats membres de l'Union l'identification des sites industriels présentant des risques d'accidents majeurs. Outre le recensement de ces sites à risques, les directives exigent, entre autres, la réalisation d'études de danger, la mise en place d'une politique de prévention et de plans d'urgence, l'information des riverains et la mise en place d'une autorité compétente pour l'inspection des sites. Après Seveso I en 1982 et Seveso II en 1999, la directive Seveso III de Juillet 2012, encore renforcée, entrera en vigueur le 1er Juin 2015.

Sievert (Sv)

Unité de mesure des effets d’un rayonnement radioactif sur un organisme vivant. Le Sievert correspond au Gray (énergie ionisante reçue par unité de masse, en J.kg-1) pondéré par deux facteurs, l'efficacité biologique du type de rayonnement et l'impact biologique en fonction du type de tissus touchés.

Silicium

Les cristaux de silicium sont issus de la silice, principal composant du sable et du quartz. Le silicium est un matériau semi-conducteur.

Sismique de réflexion

sismique
©TOTAL - GLADIEU STEPHAN

La sismique de réflexion est une sorte d’échographie du sous-sol. Depuis un émetteur, on envoie des ondes (vibrations) dans le sol, provoquées par une explosion ou une masse tombant sur le sol. Ces vibrations se déplacent dans toutes les directions. Quand elles rencontrent une couche géologique, une partie des ondes se réfléchissent (comme sur un miroir) et repartent vers la surface, et une partie se réfractent, continuant à aller plus profondément. Et ainsi de suite. L’analyse du train d'ondes réfléchies permet de reconstituer une image du sous-sol.

Sismographe

sismographe
©iStock.com/jamesbenet

Un sismographe est un appareil de mesure des mouvements du sol. Il comprend un capteur (sismomètre) et un enregistreur sur lequel apparaissent les sismogrammes. Il est utilisé en sismologie et, dans certains cas, en acquisition sismique d'exploration.

Smart grid

Les smart grids, ou réseaux électriques intelligents, s'appuient sur les nouvelles technologies de la communication et de l'information. Ils vont permettre peu à peu de remplacer le système actuel dont l'équilibre est assuré par une adaptation linéaire de la production à la demande, vers un système interactif où l'ajustement se fera plus par l'analyse de la demande, en prenant en compte les informations en plusieurs points de la chaîne de distribution et notamment au niveau des consommateurs. Ce nouveau système permettra plus de flexibilité pour la gestion de l'intermittence de certaines énergies renouvelables ou d'usages nouveaux comme les véhicules électriques.

Soutenabilité

Apparu dans les années 90, le néologisme "soutenabilité" est directement inspiré de l'anglais sustainability. Il correspond au terme français plus classique de durabilité. La soutenabilité désigne donc l'état de ce qui est soutenable ou raisonnablement contrôlable dans la durée.

Stimulation chimique

La stimulation chimique d'un réservoir où existe un réseau de fractures naturelles ou artificiellement créé, consiste à améliorer sa perméabilité par l'action d'un fluide. On peut ainsi utiliser de l'acide chlorhydrique pour dissoudre les carbonates ou de l'acide fluorhydrique pour dissoudre la silice le long des fissures et fractures. Les stimulations chimique et par fracturation du réservoir sont souvent couplées (acid frac).

Stockage d’énergie

Le stockage d’énergie consiste, comme son nom l’indique, à stocker une quantité d’énergie en un lieu donné, en vue de l’utiliser ultérieurement. L’objectif est, dans un premier temps, de limiter les pertes. Dans un second temps, l’énergie stockée permet de s'adapter à la demande, notamment en cas de baisse de la production. Les barrages hydroélectriques, les batteries d'accumulateurs ou les dépôts pétroliers sont des exemples de stockage d'énergie.

Syngaz

Le syngaz (ou gaz synthétique) est le produit de réactions thermochimiques industrielles (dont la pyrolyse et le reformage catalytique du méthane) appliquées à de la matière organique, du charbon ou du gaz naturel en milieu appauvri en oxygène. Il est principalement composé d'hydrogène (H2) et de monoxyde de carbone (CO). Autrefois utilisé comme combustible (gaz de ville, gaz d'éclairage), il est aujourd'hui surtout un composé intermédiaire dans la fabrication de produits des industries chimique et pétrochimique (hydrogène, ammoniac, éther méthylique, diesel...).

Système solaire actif

Système intégré à une construction permettant de capter et d'utiliser l'énergie solaire calorique en faisant appel à une autre source d'énergie, en général pour faire fonctionner des pompes ou des ventilateurs (exemples : le chauffe-eau solaire et le plancher solaire actif).