Glossaire lettre M

Major

Terme anglo-saxon utilisé pour désigner les principales compagnies pétrolières.

Marché à terme

Un marché à terme est un marché financier où, dans le domaine du pétrole, un trader peut vendre et acheter des quantités virtuelles de pétrole (barils-papier). Ce mécanisme a été initialement créé pour que les opérateurs puissent se prémunir contre les risques financiers inhérents à la fluctuation des cours du pétrole. Il a été largement dévoyé depuis en outil de spéculation financière.

Marché « spot »

Un marché spot est un marché organisé au niveau mondial, sur lequel les traders achètent et vendent du pétrole au comptant. Il s’agit de volumes ou de cargaisons qui existent physiquement et dont le transport va avoir lieu très prochainement ou est déjà en cours.

Marée noire

Marée noire
©iStock.com/Whirler

Une marée noire est une vaste nappe d'hydrocarbures liquides polluante déversée en mer et qui finit par atteindre le rivage où elle cause de graves dommages environnementaux. Elle peut être occasionnée par le naufrage d'un navire pétrolier, des fuites accidentelles depuis une plateforme pétrolière ou même des actes de malveillance (dégazages sauvages). De nombreuses mesures de sécurité sont mises en œuvre pour les éviter.

Marge de raffinage

La marge brute de raffinage désigne l’écart entre la valeur des produits pétroliers à la sortie de la raffinerie (essence, diesel, etc.) et la valeur du pétrole brut à son entrée. Ces valeurs sont déterminées par les marchés, en fonction des stocks, de la demande, du contexte géopolitique... La marge nette est égale à la marge brute moins les frais de structure et les frais de fonctionnement.

Marnage

Amplitude maximale entre la haute mer et la basse mer. Le marnage varie selon les périodes et selon les zones géographiques. Les plus grands marnages s’observent en France, dans la baie du Mont-Saint-Michel et au Canada, dans la baie de Fundy.

Mât (éolien)

Mât
©iStock.com/Nickos

Le mât est l’un des éléments constitutifs d'une éolienne. En général en métal, plus rarement en béton, il supporte l’ensemble nacelle et rotor qui produit de l'électricité. Il est fixé sur des fondations en béton de dimensions importantes (de 100 à 300 m² et plusieurs mètres de profondeur, suivant le type d'éolienne et la nature du sol). Ces fondations étendues sont nécessaires pour assurer la stabilité de l’éolienne.

Matière ligneuse

La matière ligneuse est constitutive du bois et se caractérise par sa rigidité. Dans le domaine industriel, le terme de "matière ligneuse" désigne une matière première issue de bois ou de plantes ligneuses (c'est à dire contenant suffisamment de faisceaux ligneux pour en assurer une rigidité se rapprochant de celle du bois)."

Mercaptans

Présents en petites quantités dans les bruts pétroliers, les mercaptans (ou thiols) sont des alcools où à l'atome d'oxygène de la fonction alcool a été substitué un atome de soufre. On doit purifier le brut des mercaptans, car ils sont corrosifs et très nauséabonds. Ils sont éliminés par lavage à la soude (hydroxyde de sodium). Cette technique porte le nom d'adoucissement.

Méthane CH4

Constituant principal des gisements de gaz naturel et des gas-caps de gisements pétroliers. Le méthane est produit naturellement par les décharges d’ordures, la culture du riz et... les pets des vaches. Présent dans l’atmosphère en très faibles quantités, ce gaz joue un rôle non négligeable dans l’accentuation de l’effet de serre : sa capacité d’absorption du rayonnement infrarouge est 20 à 50 fois supérieure à celle du CO2. Cependant, sa durée de vie dans l’atmosphère n’est que de 10 ans contre plusieurs millénaires pour le CO2.

Méthanier

Méthanier
©iStock.com/MsLightBox

Les méthaniers sont des navires qui permettent de transporter du gaz naturel liquéfié (GNL).

Méthanisation

La méthanisation (ou digestion anaérobie) est un processus naturel complexe de dégradation de la matière organique fermentescible par des micro-organismes en l’absence d’oxygène. Utilisée industriellement, la méthanisation a pour produits principaux le biogaz (utilisable comme combustible après traitement) et un résidu solide (le digestat).

Méthanol

Le méthanol ou alcool méthylique est le plus simple des alcools, de formule CH3-OH. Le méthanol est utilisé dans la production de MTBE (additif de l'essence) et la fabrication de biodiesel, mais aussi comme solvant, antigel ou base de fabrication de certaines matières plastiques. Autrefois obtenu en tant que sous-produit de la pyrolyse du bois (d'où son nom ancien « d'alcool de bois »), le méthanol est aujourd'hui synthétisé à partir de gaz naturel.

Migration (hydrocarbures)

La migration correspond à la phase de la genèse pétrolière pendant laquelle les hydrocarbures sont expulsés progressivement de la roche mère et tendent à rejoindre la surface. La vitesse de la migration dépend de la nature des hydrocarbures et des caractéristiques des roches qu'ils envahissent (porosité, perméabilité, continuité...).

Mix électrique

À l'image du mix énergétique, qui désigne la répartition des différentes sources d'énergie primaire dans la consommation énergétique finale d’une zone géographique donnée, le mix électrique représente les proportions de chacune des filières de production électrique : nucléaire, thermique (fioul, gaz naturel, charbon), hydroélectrique, solaire, éolien ou bioénergies, dans une zone géographique : région, pays, continent, monde.

Mix énergétique

Le mix énergétique, ou « bouquet énergétique », décrit la répartition des différentes sources d’énergies utilisées pour la consommation énergétique d’un territoire.

Mixed OXydes (MOX)

Le combustible nucléaire MOX est produit à partir de déchets de l'industrie nucléaire. Il est constitué de 93 % d'uranium appauvri (UO2 issu de la phase d'enrichissement de l'uranium) et de 7 % de plutonium (PuO2 issu du traitement des déchets nucléaires). L'utilisation de MOX permet ainsi le recyclage d'une partie des déchets nucléaires mais sa fabrication est très coûteuse.

Molécule

Une molécule est l'assemblage chimique d'au moins deux atomes, allant des plus simples (dihydrogène, dioxygène, diazote...) jusqu'aux macromolécules qui peuvent comporter plusieurs dizaines de milliers d'atomes. La molécule d'un composé représente la plus petite quantité de matière possédant les propriétés caractéristiques de celui-ci.

Monomère

Molécule possédant la capacité de s'assembler avec elle-même un grand nombre de fois pour former une molécule de grande taille. On parle d'oligomère quand le nombre de monomères assemblés est limité et de polymère quand il est très grand.

Monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone est l'un des oxydes du carbone, de formule CO. Il résulte de la combustion incomplète de composés carbonés, en particulier dans différents types de foyers dont le combustible est insuffisamment oxygéné (chaudières, fours ou chauffe-eaux défectueux). C'est un gaz extrêmement toxique, d'autant plus dangereux qu'il est inodore et incolore, et de densité proche de celle de l'azote. Dans l'industrie, le monoxyde de carbone est avec l'hydrogène l'un des deux composants essentiels du syngas.