Les dépêches dans le monde

Suez et Vauban Infrastructures renforcent leur partenariat pour investir 1 md EUR en France

Le groupe de services à l'environnement Suez et le fonds Vauban Infrastructure Partners, un affilié de Natixis, ont annoncé lundi un renforcement de leur partenariat avec des projets d'investissements atteignant un milliard d'euros en France.

Suez a par ailleurs indiqué, dans un autre communiqué, qu'il allait céder ses activités de recyclage et de valorisation en Suède à PreZero, la branche environnement du groupe Schwarz pour 357 millions d'euros.

En juillet dernier, Suez et Vauban Infrastructures avaient annoncé la création de Suez Investissement Local, avec l'objectif initial de financer 500 millions d'euros d'investissements en France

"De nombreux projets ont été identifiés, tant dans le secteur des déchets (...) que dans le secteur de l'eau (...) qui mobiliseront d'ores et déjà plus d'un milliard d'euros d'investissement de Suez Investissement Local", indiquent les deux partenaires dans un communiqué commun.

Suez et Vauban détaillent notamment l'avancée de deux projets avec la signature prochaine d'un projet de production et de recyclage de chaleur issue de combustibles solides de récupération au Havre.

L'autre projet porte sur la remise d'une offre à la Métropole de Nice pour la modernisation et l'exploitation d'une unité de valorisation des déchets et d'un centre de tri.

Suez a également annoncé lundi avoir conclu un accord d'exclusivité avec ProZero pour lui céder ses activités de déchets en Suède. L'opération devrait être conclue d'ici à la fin de l'année 2020.

Le directeur général de Suez Bertrand Camus a souligné que cette opération constituait "à nouveau une étape importante dans la réalisation (du) plan de rotation d'actifs" du groupe.

C'est la deuxième opération en une semaine entre Suez et ProZero: mercredi dernier, le groupe français avait annoncé entrer en négociations exclusives avec ProZero pour lui céder ses activités de recyclage et de valorisation des déchets en Allemagne, en Pologne, aux Pays-Bas et au Luxembourg pour 1,1 milliard d'euros.

Ces annonces surviennent au moment où Suez est convoité par son concurrent Veolia, qui a proposé fin août de racheter la part du groupe Engie (29,9%) dans Suez pour 2,9 milliards d'euros, avant de s'attaquer au reste des actions.

sbo/pn/LyS

VEOLIA ENVIRONNEMENT

NATIXIS

ENGIE

Suez