Les dépêches dans le monde

Poutine lundi en Arabie saoudite pour parler pétrole et crise iranienne

Le président russe Vladimir Poutine se rendra lundi en Arabie saoudite pour parler notamment de pétrole et des tensions entre Ryad et Téhéran, aggravées depuis des attaques ayant visé des installations pétrolières saoudiennes en septembre.

Dans le cadre de cette visite, la première depuis 2007, M. Poutine sera reçu par le roi Salmane et s'entretiendra avec le prince héritier Mohammed ben Salmane, a indiqué aux journalistes le conseiller du Kremlin Iouri Ouchakov.

Les pourparlers porteront sur la coopération en vue d'une stabilisation des prix du pétrole, la situation en Syrie ainsi que dans la zone du Golfe et au Yémen, a-t-il précisé.

Ces dernières années, la Russie a coopéré avec l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), dont elle n'est pas membre et dont l'Arabie saoudite est le chef de file, pour limiter l'offre, ce qui a permis un rebond des prix après l'effondrement de 2014-2015.

A la mi-septembre, les cours avaient brièvement flambé après des attaques de drones contre des infrastructures pétrolières saoudiennes, qui avaient forcé Ryad à réduire fortement sa production, mais ont depuis reflué.

L'Arabie saoudite et les Etats-Unis, puis l'Allemagne, la Grande-Bretagne et la France, ont accusé l'Iran d'être responsable de ces frappes aériennes.

Téhéran a nié toute implication dans ces attaques revendiquées par les rebelles Houthis du Yémen, soutenus par l'Iran face à la coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite.

Partenaire de Téhéran, la Russie a de son côté appelé la communauté internationale à "ne pas tirer de conclusions hâtives" et proposé à Ryad d'acheter des systèmes de défense antiaérienne russes pour assurer la défense de son territoire.

Côté économique, environ 30 accords et contrats doivent être signés dans le cadre de cette visite, selon le Kremlin.

Parmi eux, une dizaine d'accords dans les secteurs des hautes technologies, notamment de l'intelligence artificielle, de l'énergie et de l'infrastructure, pour un montant de plus de deux milliards de dollars seront signés par le Fonds souverain russe, a annoncé ce dernier jeudi dans un communiqué.

Un forum d'investissements russo-saoudien, qui réunira plus de 300 participants dont "la plus grande délégations d'hommes d'affaires russes de l'histoire des relations russo-saoudiennes", se tiendra également à l'occasion de cette visite, selon la même source.

Après son voyage en Arabie saoudite, Vladimir Poutine se rendra mardi aux Emirats arabes unis pour s'y entretenir notamment avec le prince héritier d'Abou Dhabi, Mohammed ben Zayed Al-Nahyane, selon le Kremlin.