Les dépêches dans le monde

Nouveau report du redémarrage de la centrale nucléaire de Flamanville

Le redémarrage de la centrale nucléaire de Flamanville (Manche), à l'arrêt depuis plus d'un an, est à nouveau reporté, a-t-on appris mardi auprès d'EDF.

Selon le groupe qui a reporté ces opérations à de très nombreuses reprises, le redémarrage du réacteur 1 est repoussé au 31 janvier et celui du réacteur 2 au 30 novembre.

Le réacteur 2 est en maintenance décennale depuis le 10 janvier 2019. Le réacteur 1 a été arrêté le 18 septembre 2019 en raison de problèmes de corrosion.

"Dans le cadre du redémarrage" du réacteur 2, "nous avons identifié la nécessité d'intervenir sur un système d'instrumentation du coeur", explique EDF. Cette intervention non prévue "retarde mécaniquement l'avancée des travaux sur Flamanville 1 et la disponibilité des équipes", ajoute l'entreprise.

Lundi, la centrale avait par ailleurs annoncé avoir déclaré le 3 novembre à l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un incident de niveau 1 sur l'échelle Ines qui en compte sept, sur ce réacteur. La centrale de Flamanville a connu en 2020 près de deux fois plus d'incidents de niveau 1 qu'en 2019 (réacteurs 1 et 2 confondus).

Le précédent report date de mi-octobre. Il était alors en partie dû à des "non conformités" relevées par l'ASN sur le réacteur 2. Le gendarme du nucléaire avait formulé dans un courrier de onze pages de nombreuses "demandes d'actions correctives".

EDF avait alors promis un redémarrage du réacteur 1 le 15 décembre et du réacteur 2 le 8 novembre.

La maintenance du réacteur 2 devait durer 181 jours, indique aussi le groupe. Mais il a fallu préparer puis "réaliser (...) 80% d'activités supplémentaires (...) en superposition des 20.000 activités prévues dans le cadre de la maintenance", selon la même source.

La crise du Covid a pesé également, ajoute EDF.

La centrale de Flamanville est placée sous surveillance renforcée de l'ASN depuis le 11 septembre 2019, une mesure rare.

A côté des réacteurs 1 et 2 de Flamanville, EDF construit l'EPR, qui connaît lui aussi de nombreux retards et surcoûts.

cor-clc/aag/tes

EDF - ELECTRICITE DE FRANCE