Les dépêches dans le monde

Neoen triple son bénéfice en 2019, prévoit des constructions ralenties avec le Covid-19

Le producteur d'énergies renouvelables Neoen a vu son bénéfice net quasi tripler en 2019, sur fond de forte croissance de son activité tirée notamment par le solaire, mais anticipe un ralentissement des constructions avec l'épidémie de Covid-19, selon un bilan publié mercredi.

"L'épidémie de Covid-19 n'aura pas d'impact notable sur le parc d'actifs en opération, mais aura pour effet de ralentir temporairement le rythme des constructions et mises en service, et donc de montée en puissance de l'Ebitda (résultat d'exploitation, précédemment annoncé à près de 400 millions d'euros en 2021), sans que cela affecte le potentiel intrinsèque de croissance de Neoen", indique un communiqué du groupe.

Le bénéfice de Neoen a été multiplié l'an dernier par 2,9, à 36 millions d'euros, pour sa première année complète en Bourse. Avec un excédent brut d'exploitation à 216,1 millions (+30%), Neoen a rempli ses objectifs 2019.

L'entreprise affiche un chiffre d'affaires de 253,2 millions d'euros, soit +22% hors biomasse (Neoen ayant cédé cette activité en septembre), réparti entre solaire (119,1 millions, soit +48%), éolien (111 millions, +3%) et stockage.

"Nous avons continué à mettre en service de nouvelles capacités, lancé la construction de centrales et consolidé notre portefeuille en remportant près de 1 GW de nouveaux projets. Ce réservoir de croissance nous donne une grande confiance en l'avenir", a commenté mercredi le PDG Xavier Barbaro.

Pour 2020, Neoen prévoit un Ebitda entre 270 et 300 millions d'euros, au vu de "la meilleure estimation" du calendrier de construction de nouvelles centrales dans un contexte de Covid-19.

"La part d'actifs entrant en opération en 2021 et par conséquent le niveau d'Ebitda seront donc moins importants que précédemment envisagé", indique le groupe, ajoutant que Neoen franchira la barre des 400 millions en 2022.

A fin 2019, Neoen, présent en Australie, Europe, Afrique et Amérique, revendiquait 3 gigawatts (GW) de capacités, en opération ou en construction. Il vise toujours plus de 5 GW en opération ou en construction à fin 2021, dont la totalité sera en opération fin 2022.

cho/jra/LyS

NEOEN