Les dépêches dans le monde

Le brésilien Petrobras réduit ses pertes au 2e trimestre, en pleine pandémie

La compagnie pétrolière brésilienne Petrobras, contrôlée par l'Etat, a annoncé jeudi une réduction de ses pertes au deuxième trimestre, assurant qu'il y avait des "signes de reprise" de l'économie après l'effondrement mondial entraîné par la pandémie de coronavirus.

Petrobras a fait part d'une perte nette de 2,7 milliards de reals (417 millions de dollars) pour la période d'avril à juin 2020, soit une amélioration sensible par rapport aux 48,5 milliards de reals de perte enregistrés lors des trois premiers mois de l'année.

Il y a un an, au deuxième trimestre de 2019, la société avait affiché un bénéfice net de 18,866 milliards de reals.

"L'économie mondiale montre des signes de reprise, stimulée par une injection de 15.000 milliards de dollars, soit autour de 12% du PIB mondial, provenant des initiatives de politique budgétaire et monétaire", a déclaré le président directeur général Roberto Castello Branco, dans un communiqué.

"L'incertitude demeure mais à un niveau plus modéré", a-t-il assuré.

Petrobras avait subi, au premier trimestre, l'impact des mesures d'arrêt de l'activité à cause de l'épidémie de coronavirus, ce qui a fortement réduit la demande de pétrole dans le monde. La perte abyssale enregistrée au 1er trimestre était son pire déficit depuis l'énorme scandale de corruption intervenu entre 2014 et 2017.

M. Castello Branco a affiché une note plus optimiste au 2e trimestre. "Nous pouvons dire avec satisfaction que nous dirigeons le navire précautionneusement dans des eaux inconnues", a-t-il affirmé.

La réduction des pertes s'explique aussi grâce à une décision de justice qui a permis au groupe pétrolier de recouvrer la taxe sur la valeur ajoutée précédemment versée dans les programmes fédéraux de chômage et de sécurité sociale.

jhb/acb/vmt/ybl

PETROBRAS - PETROLEO BRASILEIRO