Les dépêches dans le monde

Halliburton renoue avec les bénéfices au premier trimestre

Le groupe de services pétroliers américain Halliburton a renoué avec les bénéfices au premier trimestre, profitant d'une forte production des hydrocarbures en Amérique du nord sur fond de rebond des prix de l'or noir.

Le bénéfice net trimestriel est ressorti à 46 millions de dollars, contre une perte nette de 32 millions au premier trimestre 2017, selon un communiqué publié lundi.

Ce résultat s'est traduit par un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du nord, de 41 cents, conforme aux attentes des analystes financiers.

Les profits auraient pu être plus importants si Halliburton n'avait pas eu à inscrire une charge de 312 millions de dollars dans ses comptes trimestriels, liée principalement à des dépréciations d'actifs au Venezuela, pays confronté à des difficultés économiques et à des tensions politiques.

Halliburton développe des technologies destinées à l'exploration et au forage de puits pétroliers ainsi qu'à la construction de plates-formes.

Le chiffre d'affaires trimestriel a bondi de 34,1% à 5,74 milliards de dollars mais il est inférieur aux 5,75 milliards escomptés en moyenne par les marchés.

Le PDG Jeff Miller a expliqué que cette contre-performance était due à des retards dans les livraisons de sable (silice), nécessaire dans la fracturation hydraulique. Ces retards ont été provoqués par la mauvaise météo qui a interrompu le trafic ferroviaire au cours des trois derniers mois.

En février, Halliburton avait prévenu que ces éléments inattendus allaient affecter ses résultats car l'activité des compagnies énergétiques à qui le groupe vend ses technologies s'en trouvait particulièrement perturbée.

Invoquant une forte activité dans les zones d'extraction de gaz et pétrole de schiste en Amérique du nord, M. Miller s'est toutefois voulu optimiste lundi pour le reste de l'année.

"Les conditions de marché sont robustes en Amérique du nord" (Etats-Unis et Canada), insiste-t-il. "Je suis confiant en notre capacité à renouer avec des marges bénéficiaires normales en Amérique du nord".

lo/ide

HALLIBURTON