Les dépêches dans le monde

BCE: Lagarde appelle l'Europe à "innover et investir"

 BCE: Lagarde appelle l'Europe à 'innover et investir'

La nouvelle présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde, a appelé vendredi l'Europe à "innover et investir" face aux défis économiques et climatiques, insistant lors de son premier discours officiel sur l'importance de cet effort.

Si les pays européens "stimulent la croissance en investissant dans des secteurs productifs de l’économie", ils soutiendront la demande tout en assurant le "maintien de (leur) compétitivité" à plus "long terme", a déclaré la Française lors d'un congrès bancaire, esquissant la trame de ses futures interventions de politique monétaire.

Mme Lagarde, dont le mandat a démarré le 1er novembre en remplacement de Mario Draghi, a souligné combien la politique monétaire souple adoptée par la BCE "a été un facteur déterminant de la demande intérieure pendant la reprise" en zone euro.

"Mais il est clair que la politique monétaire pourrait atteindre son objectif (d'inflation) plus rapidement si d'autres politiques soutenaient la croissance", a-t-elle martelé, appelant à "progresser vers un nouveau mix politique européen."

Les politiques budgétaires nationales sont à ses yeux "un élément clé", pas seulement par l'ampleur des dépenses publiques mais par leur composition, qui doit favoriser l'investissement pour un "avenir commun plus productif, plus numérique et plus vert".

Au niveau des instances européennes, le programme InvestEU qui prendra la suite du plan Juncker à compter de 2021 "est un bon début", a-t-elle estimé, appelant également les entreprises à investir "pour accroître la productivité."

La zone euro "a été plus lente à capter l'innovation et à tirer profit de l'ère numérique" que d'autres économies telles que les États-Unis, a résumé Mme Lagarde.

"Ce message s'adresse sans doute à une audience principalement allemande" vendredi, a commenté Carsten Brzeski, économiste chez ING.

L'Allemagne, qui empile les excédents budgétaires depuis 2014 et fait face cette année à une quasi-stagnation économique, est régulièrement priée par ses partenaires de dépenser plus.

Christine Lagarde a par ailleurs annoncé qu'une révision prochaine de la stratégie de la BCE allait intervenir, tandis que les effets de la politique d'argent pas cher pour soutenir la croissance et les prix vont demeurer sous surveillance.

"Pour le moment, Mme Lagarde répond aux attentes" en devenant "la principale voix économique et politique de l'Europe", mais ne semble pas disposée à "secouer rapidement la BCE", ajoute M. Brzeski.