J'approfondis
Imprimer

Infographies

Déchets radioactifs

Pourquoi est-il difficile de trouver une solution durable de gestion des déchets radioactifs ?
On entend souvent parler de la complexité de la gestion des déchets radioactifs. Mais pourquoi est-il compliqué de trouver une solution efficace et durable pour ces déchets ?
Découvrir
  1. Les déchets radioactifs : qu'est ce que c’est ?
  2. Pourquoi sont-ils dangereux ?
  3. Pourquoi ne peut-on pas traiter tous les déchets radioactifs de la même manière ?
  4. Quelles solutions de gestion ?
Les déchets radioactifs : qu'est ce que c’est ?
Origine des déchets radioactifs (en France)
Hôpitaux 1% Industrie 3% Défense nationale 9% Labo de recherche 27% Electronucléaire 60%
Hôpitaux 1% Industrie 3% Labo de recherche 27% Electronucléaire 60% Défense nationale 9%
Les déchets radioactifs sont tous les éléments radioactifs créés artificiellement par l’homme et qui ne peuvent pas être réutilisés. Il s'agit principalement de combustible nucléaire usé et de tous les matériaux irradiés durant la vie des centrales, mais aussi de substances utilisées dans les hôpitaux, l'industrie ou produites par des laboratoires de recherche ou encore la défense nationale.
Pourquoi sont-ils dangereux ?
Les déchets sont soumis au principe de décroissance radioactive.
3 2 1
Les atomes radioactifs se désintègrent au fil du temps en plusieurs atomes plus petits, eux-mêmes radioactifs, qui vont à leur tour se désintégrer. (1)
On appelle ce phénomène une cascade en chaîne d'éléments radioactifs. (2)
Et ainsi de suite jusqu’à ce qu’ils se transforment en plomb ou en thallium stables. Lors de chacune de ces désintégrations, des rayonnements ionisants extrêmement dangereux sont produits. (3)
La survenue des désintégrations est tout à fait prévisible mais parfaitement incontrôlable.
Pourquoi ne peut-on pas traiter tous les déchets radioactifs de la même manière ?
Les déchets radioactifs peuvent présenter des caractéristiques très différentes. Pour trouver la solution de gestion adaptée à chaque déchet, il faut évaluer le risque présenté par chacun en fonction de :
Sa durée de vie
La dangerosité de son rayonnement
(et pour certains, la tendance à se fixer dans l'organisme,
ce qu'on appelle l'organotropisme)
Quelles solutions de gestion ?
Très faible activité Faible activité Moyenne activité Haute activité
Vie très courte 1. On attend que les déchets aient fini leur décroissance radioactive directement sur le site de production. 2. On les place ensuite en décharge comme des déchets classiques. Vie courte Recyclage ou stockage dédié en surface Stockage en couche géologique profonde Vie longue Stockage à faible profondeur
La durée de vie des déchets radioactifs est mesurée en « demi-vie »
La « demi-vie » d'un élément radioactif est le temps nécessaire, d’un point de vue statistique, pour que la moitié des atomes initiaux se désintègrent :
La demi-vie des déchets radioactifs varie très fortement d’un élément à un autre :
Vie très courte < 100 jours
ex : 6h pour le technétium -99
Vie courte < 31 ans
ex : 28 ans pour le strontium 90
Vie longue > 31 ans
ex : 6 500 ans pour le plutonium 240
La dangerosité du rayonnement, mesurée en becquerels par gramme (Bq/g), varie très fortement d'un déchet à l'autre.
Les déchets radioactifs sont ainsi classés en 4 catégories :
Très faible activité (moins de 1 000 Bq/g)
Faible activité (plusieurs milliers de Bq/g)
Moyenne activité (plusieurs millions de kBq/g)
Haute activité (plusieurs dizaines de milliards de kBq/g)
La grande difficulté des solutions de gestion des déchets radioactifs réside dans la gestion des déchets à vie longue et à forte activité.
Si tous les pays optent pour la voie du stockage en couche géologique profonde, dans les faits, une telle opération n’a encore jamais été mise en place.
Malgré de nombreuses études géologiques, qui se poursuivent parfois depuis plus de 40 ans, les pays ne parviennent pas à trouver des zones géologiques suffisamment stables pour conserver ces déchets à l’abri avec certitude pendant des dizaines de milliers d’années.

Les déchets radioactifs sont le socle de la radioactivitéDécouverte en 1896 par le physicien français Henri Becquerel, la radioactivité est un phénomène naturel... artificielle. À la différence de la radioactivité naturelle, diffuse, celle des déchets des filières nucléaires est concentrée (lieux de production, de stockage). Certains de ces composants demeureront actifs des milliers d'années. La solution pour les gérer est le stockage géologique profond mais à ce jour aucun site ne garantit une sécurité absolue.