Imprimer

Dossiers

Qui produit et qui consomme du gaz naturel ?

© ZYLBERMAN LAURENT / TOTAL

Le gaz naturel est la troisième source d’énergie la plus consommée dans le monde. Les réserves sont moins concentrées géographiquement que dans le cas du pétrole, même si près de la moitié des réserves conventionnelles sont situées en Russie, en Iran et au Qatar. Les Etats-Unis sont le premier producteur mondial. Ce pays produit un gaz naturel dit « non conventionnel » : le gaz de schiste.

illust chart

Les États-Unis restent de loin les premiers consommateurs de gaz dans le monde, dépassant le total cumulé des trois pays suivants, la Russie, l’Iran et la Chine.

Comme pour le brut (pétrole)Pétrole non raffiné., la Russie, en crise économique, enregistre une forte baisse de sa consommation. L’Ukraine, qui avait déjà vu sa consommation de gaz réduite de plus de 15 % entre 2013 et 2014, enregistre cette fois une baisse de plus de 20 %. En conflit persistant avec la Russie sur des questions de tarifs, l’Ukraine a cessé fin 2015 de s’approvisionner directement en gaz russe et dépend de livraisons venues d’Europe. Ses achats auprès de la Russie devraient reprendre en 2016.

Après une très forte baisse en 2014 due à des températures exceptionnellement clémentes, les pays européens ont retrouvé des consommations plus normales.

Lire la suite
illust chart

La production de gaz continue de progresser régulièrement dans le monde, portée par les États-Unis, l’Iran, la Norvège.

En revanche, la production russe continue de baisser, quoique à un rythme moins élevé. La Russie est très dépendante des achats européens et ceux-ci ont fortement baissé entre 2013 et 2014, sans se redresser complètement en 2015, en raison des conditions climatiques très douces.

La Norvège exploite activement ses réserves de la mer Arctique et elle a dépassé pour la première fois en 2015 la Russie dans les exportations vers l’Europe de l’Ouest (hors les pays européens de l’ancienne Union soviétique).

En revanche, les Pays-Bas, deuxième producteur européen, ont dû sabrer pour la deuxième année consécutive dans leur production pour une raison tout à fait particulière : l’apparition de mouvements sismiques dans la grande région d’extraction, autour de Groningue, dans le nord du pays.

Lire la suite
illust chart

Trois pays – l’Iran, la Russie et le Qatar – abritent actuellement près de 49 % des réserves conventionnelles de gaz naturel identifiées dans le monde.

Avec une production en croissance annuelle de près de 3  % en moyenne depuis plus de trente ans, le gaz est l’énergie fossile dont la progression est la plus soutenue. Les gaz non conventionnels (gaz de schisteLes gaz de schiste (ou shale gas) sont situés dans des roches sédimentaires argileuses enfouies à de grandes profondeurs..., et gaz de houilleAu sens strict, la houille désigne la qualité de charbon intermédiaire entre le lignite et l'anthracite...) devraient permettre de prolonger cette croissance et de renouveler les ressources en gaz.

Le volume des ressources non conventionnelles est estimé à 51 % des ressources gazières mondiales. Les gaz de schiste, bien répartis sur la planète, concentrent la plus grosse part de ce potentiel. Essentiellement exploitées aux États-Unis, d’importantes ressources non conventionnelles existent en Chine, Argentine et Algérie.

Lire la suite