Imprimer

Dossiers

COP21 : l'Accord de Paris

La planète Terre, impressionnante vue de l'espace, mais fragile aussi si sa température augmente trop... © THINKSTOCK

Dix-huit ans après le sommet de Kyoto qui avait forgé un premier accord sur le climat, la COP21 tenue à Paris en décembre 2015 a débouché sur un compromis qui a, pour la première fois dans l’histoire, rassemblé tous les pays de la Planète. L’Accord de Paris fixe pour objectif à la communauté internationale de contenir le réchauffement climatique « nettement en dessous » de 2 °C d’ici la fin du siècle, en reconnaissant que tous les pays n’iront pas au même rythme selon leur niveau de développement. Il reconnaît la nécessité d’une aide, en ressources financières et en transfert de technologie, des pays du Nord vers les pays du Sud. Pour qu’il devienne un accord réellement historique, beaucoup dépendra des États mais aussi des villes, des territoires, des entreprises et des citoyens. 

COP21 : le premier accord universel sur le climat

L'Accord de Paris, à l’issue de la 21e conférence des Parties (COP21), est le premier accord universel sur le climat. Fruit d’un compromis entre tous les pays du monde, il fixe une orientation générale ambitieuse et un cadre de travail, mais laisse en suspens la question des moyens. Il ouvre une dynamique qui, si elle se confirme dans la décennie à venir, fera de lui un accord réellement historique.

Lire la suite
Accord de Paris : un résumé en quelques points

L'Accord de Paris à proprement parler traite de la période post-2020. C’est un document de 17 pages, annexé à une décision de la COP qui, elle, traite de la période 2015-20201. L’Accord de Paris, une fois ratifié, sera juridiquement contraignant. En voici un résumé.

Lire la suite
COP 21 : le financement de la transition dans les pays en développement

L’Accord de Paris a réussi à rassembler tous les pays du monde dans une action commune contre le réchauffement climatiqueLe réchauffement climatique, appelé aussi réchauffement planétaire ou réchauffement global, est un phénomène d'augmentation de la température moyenne des océans..., tout en maintenant une différenciation dans les degrés de responsabilités entre pays industrialisés et pays en développement. Il met ainsi en œuvre l’obligation pour les pays développés de mobiliser des financements pour aider les pays plus pauvres, et de les réviser périodiquement à la hausse.

Lire la suite
Les contributions nationales des États

Les « contributions nationales » deviennent un nouvel outil dans l’arsenal de la lutte contre le réchauffement climatiqueLe réchauffement climatique, appelé aussi réchauffement planétaire ou réchauffement global, est un phénomène d'augmentation de la température moyenne des océans.... Les États seront incités à mettre à jour leurs objectifs tous les cinq ans, en allant toujours dans le sens d’une ambition accrue. Ils ont joué le jeu avant la COP21, reste à savoir s’ils poursuivront leurs efforts.

Lire la suite
COP21 : l’engagement des nouveaux acteurs

L’Accord de Paris a invité les villes, les territoires, les entreprises, les citoyens en général à poursuivre leurs efforts pour limiter les émissions de gaz à effet de serre (GES)Les gaz à effet de serre sont des gaz dont les propriétés physiques induisent un réchauffement de l’atmosphère de notre planète... et donc contenir le réchauffement climatiqueLe réchauffement climatique, appelé aussi réchauffement planétaire ou réchauffement global, est un phénomène d'augmentation de la température moyenne des océans.... Il officialise ainsi un mouvement né il y a quelques années et susceptible de jouer un rôle considérable, aux côtés des États.

Lire la suite