Dossier : Le solaire, énergie de demain

3 contenus dans ce dossier

J'approfondis
Imprimer

Décryptages

Le solaire dans le mix énergétique mondial

Le solaire, sous toutes ses formes, constitue moins de 1 % du mix énergétique mondial. Mais sa progression est exponentielle et il devrait constituer un élément essentiel de la palette d’énergies du futur.

Installation photovoltaïque sur le toit d'un Centre de conférences à Denver, au Colorado. © SUNPOWER CORP

La part de l’énergie solaire, le photovoltaïque et l’énergie thermique, dans la consommation finale d’énergie est aujourd’hui dans l’épaisseur du trait. Sur plus de 12 milliards de tonnes équivalent pétroleLa « tep" est l'unité de mesure énergétique correspondant à l’énergie fournie par la combustion d’une tonne de pétrole... (tep) consommées dans le monde, l’énergie solaire (chaleurAujourd'hui, en thermodynamique statistique, la chaleur désigne un transfert d'agitation thermique des particules composant la matière... et électricité) fournit 87 millions de tep, soit 0,7 % du mix énergétiqueLe mix énergétique, ou « bouquet énergétique », décrit la répartition des différentes sources d’énergies utilisées pour la consommation énergétique d’un territoire... mondial. Les énergies fossiles sont hégémoniques ; elles représentent plus de 78 % du mix. Si l’on considère seulement l’électricité, le solaire photovoltaïque équivaut à 0,5 % de la génération électrique mondiale1.

Le solaire thermique à basse température, pour des usages locaux, représente 70 % de l’énergie solaire.

Mais la progression extrêmement rapide des installations de capacités solaires conduit la plupart des analystes à considérer que cette part augmentera de façon spectaculaire. Dès 2020, le photovoltaïque pourrait assurer 2,2 % de la production électrique mondiale et dans la seconde moitié du siècle, cette part pourrait monter à 30 %.

La répartition des différentes énergies solaires

Les différentes formes du solaire ne sont pas équivalentes et n’évoluent pas de la même façon2 (Voir le décryptage : « Les deux formes du solaire, le solaire photovoltaïque et le solaire thermique​ »).

Aujourd’hui, c’est le solaire thermique à basse température, c’est-à-dire celui qui utilise directement la chaleur dans des petites installations diffuses, qui représente la plus grande part de l’énergie solaire (plus de 70 %). La puissance installéeLa puissance électrique installée représente la capacité de production électrique d'un équipement..., de 233 gigawatt-heures (GWh), a doublé en cinq ans (de 2007 à 2012). La Chine est le plus grand utilisateur de cette chaleur (près des 2/3 de la puissanceEn physique, la puissance représente la quantité d'énergie fournie par un système par unité de temps... mondiale), ayant beaucoup investi dans les capteurs solaires. Suivent ensuite les États-Unis et l’Allemagne dans l’utilisation de cette chaleur.

0,7 % : la part du solaire dans la consommation finale d’énergie dans le monde

Mais l’utilisation du solaire pour la production d’électricité progresse plus rapidement encore.

Le photovoltaïque, qui représente aujourd’hui plus de 30 % du solaire total, a vu sa puissance installée être multipliée par 10 au cours des cinq années 2007-2012. La puissance installée était fin 2013 de 134 GWh. La Chine progresse plus rapidement, mais l’Allemagne domine encore le secteur.

Le solaire thermique à concentration, c’est-à-dire les grandes centrales thermodynamiques qui produisent de l’électricité à partir de la chaleur, ne représente aujourd’hui que 0,7 % du solaire total. Mais là aussi la progression est forte. La puissance installée (3,1 GWh fin 2013) a été multipliée par 6 entre 2007 et 2012. Il y a dans le monde 70 centrales dans 9 pays, avec deux pays pilotes : l’Espagne (48 centrales) et les Etats-Unis (13 centrales). D’autres sont en construction ou en projet, notamment en Inde et en Chine.

 

Sources :

(1) Energies renouvelables

(2) Synthèse du CNRS