Dossier : Les prix du baril de pétrole et des carburants

4 contenus dans ce dossier

J'approfondis
Imprimer

Décryptages

L’éco-performance des carburants et lubrifiants

Toutes les compagnies pétrolières mènent depuis des années des recherches pour produire des carburants et lubrifiants qui protègent les moteurs, améliorent leurs performances, réduisent leur consommation et les émissions de polluants et de CO2. Cette « éco - performance » concerne aussi bien les véhicules automobiles que les bateaux ou les avions. Elle est appliquée aussi à tous les services le long de la chaine de distribution des carburants.

Les carburants font l'objet de recherches permanentes, destinées à améliorer leurs performances techniques et environnementales. © THINKSTOCK

L’amélioration des carburantsUn carburant est un combustible liquide (comme l'essence), gazeux (comme le GPLc) ou solide (comme un propergol)... conventionnels est un processus continu, mené en collaboration avec les constructeurs automobiles, maritimes ou aériens, et fortement influencé par les réglementations des pouvoirs publics. Parmi les jalons de cette évolution, la fin des années 1980 a été marquée par la suppression du plomb des essences et la mise en place de systèmes de dépollution sur les véhicules. La teneur en soufre autorisée en Europe est passée quant à elle de 50 ppmC'est un quotient sans dimension représentant un rapport de 10-6 (1 pour 1 million)... (parties par millions ) en 2005 à 10 ppm en 2009.

Le gazoleSynonyme de diesel et de gasoil. et l’essence font aussi l’objet d’additions, variables selon les pays et les technologies des compagnies pétrolières, qui visent à améliorer leurs performances et leur impact environnementalL'impact environnemental désigne l'ensemble des modifications de l'environnement générées par les activités humaines....

L’addition de biocarburants

1 pour 1000 : la part des additifs qui améliorent l’éco-performance des carburants.

L’intégration de carburants « verts », issus de la biomasseDans le domaine de l'énergie, la biomasse se définit par l'ensemble des matières organiques d'origine végétale ou animale..., vise à réduire la part des énergies fossiles dans le secteur des transports. Elle varie beaucoup selon les législations en vigueur dans les différents pays. En Europe, le SP95 - E10, distribué depuis 2009, est une essence sans plomb, d’indice d’octane 95, contenant au maximum 10 % d’éthanol. Le SP95 traditionnel ne contient que 5 % d’éthanol. Le SP98 est une essence sans plomb d’indice d’octane 98, avec 5 % au maximum d’éthanol. Le superéthanol-E85, commercialisé en 2006, contient 85 % d’éthanol et est réservé à des véhicules spécialement adaptés, dits flexfuel. Rappelons que l’indice d’octane (rapport entre les taux d’octane et d’heptane, deux des composants de l’essence) détermine le moment de l’inflammation spontanée du mélange essence + air.

Suite au débat sur l’impact réel des biocarburantsUn biocarburant est un carburant produit à partir de matières végétales ou animales... sur l’environnement et l’alimentation mondiale (Voir le dossier : "Les biocarburants"), l’Union européenne a décidé de limiter globalement à 7 % d’ici 2020 la part des agro-carburants (produits à partir de céréales, de plantes sucrières et oléagineuses) dans la consommation finale d'énergie dans les transports. À l’inverse, au Brésil, plus de 60 % des 36 millions de véhicules roulent à l'éthanol, ou indifféremment à l’essence ou à l’éthanol.

Les additifs de performance

Les additifs de performance ajoutés aux carburants protègent le moteur et évitent sa corrosion.

Il s’agit de composés chimiques actifs, qui sont ajoutés en petites quantités : environ 1 litre pour 1000. C’est au moment du chargement des camions citernes, à la sortie du stockage, que ces éléments sont introduits. Les carburants « additivés » sont ensuite distribués dans les stations, sous diverses appellations données par chacune des marques de carburants.

Le choix des additifs fait depuis des années l’objet de recherches permanentes et les formules chimiques sont jalousement gardées par les compagnies. Ils sont généralement classés en quatre catégories : des détergents, des modificateurs de friction, des éléments anti-corrosionAltération d'un matériau sous l'effet de facteurs physiques ou physico-chimiques..., des émulsifiants. Ils permettent de diminuer l’encrassement des injecteurs et des soupapes, protègent les pièces sensibles du moteur vis-à-vis de la corrosion et accroissent sa performance et sa durée de vie. Toutes ces actions réduisent la consommation en carburant, et donc les émissions de polluants et de C02.

Selon le groupe Total, sur la base d’estimations concernant plusieurs dizaines de milliers de véhicules en conditions réelles d’utilisation, les essences additivées permettent, sur l’ensemble du cycle de vie, des économies d’énergie jusqu’à 1,8 %. Les émissions de CO2Dioxyde de carbone. Avec la vapeur d'eau, c’est le principal gaz à effet de serre (GES) de l'atmosphère terrestre... peuvent être quant à elles réduites entre 1,1 et 1,8 %. Pour le gazole additivé, ces chiffres s’échelonnent entre 1,1 et 2,7 %1.

Cette double fonction – améliorer les performances et réduire l’impact environnemental – a conduit à la notion d’éco-performance.

Lubrifiants et services

La même approche est appliquée aux lubrifiants, avec une proportion plus importante de compléments chimiques : généralement 80 % d’huiles de base, 20 % d’additifs. Le but est toujours le même, à savoir améliorer la performance des moteurs. Les ingénieurs des compagnies pétrolières travaillent étroitement avec ceux des constructeurs. La Formule 1 offre souvent un laboratoire grandeur nature compte tenu des exigences qu’elle impose.

La recherche de l’éco-performance s’applique également tout au long de la chaîne de production, de distribution et de recyclage des carburants et lubrifiants. Le traitement des huiles usées constitue en soi une véritable filière. A titre d’exemple, en France, l’usine Osilub du groupe Total recycle chaque année 120 000 tonnes d’huiles de moteur, soit 50 % du volume collecté dans le pays. Fonctionnant comme une mini-raffinerieUne raffinerie de pétrole est une installation industrielle dans laquelle on transforme le brut en produits pétroliers adaptés à différentes..., l’usine utilise quatre litres d’huiles usagées pour fabriquer trois litres d’huiles de base, ensuite transformées en lubrifiant.

 

Source:

(1) Fiches de résultats