Le partenariat avec l'AFP propose des actualités sur toutes les énergies.

Envoyer à un ami Imprimer

RWE attend une stabilisation de ses résultats à partir de 2015

Le numéro deux allemand de l'énergie RWE, très mal en point, attend après une nouvelle année de vaches maigres en 2014 une stabilisation de ses résultats à partir de 2015, a déclaré son patron Peter Terium mercredi.

Après 2014, où les résultats financiers devraient à nouveau piquer du nez, "nous ne nous attendons pas à ce que cette évolution dramatique se poursuive", a dit M. Terium aux actionnaires de la société réunis en assemblée générale à Essen (ouest). Le groupe mise sur "une stabilisation des résultats, à un niveau inférieur à ce qu'il était par le passé", a ajouté le patron.

RWE a réalisé l'an dernier sa première perte nette depuis plus de 60 ans, sous l'effet de grosses dépréciations, essentiellement sur ses centrales de génération au charbon et au gaz. En Allemagne, mais aussi aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, les renouvelables subventionnés leur font de la concurrence, et la faiblesse des prix de gros de l'électricité en Europe réduit pratiquement à néant leur rentabilité.

Dans ce segment, "le recul des résultats ne va pas pouvoir être compensé dans l'immédiat", a prévenu M. Terium, évoquant "une situation très critique" pour le groupe, de surcroît très endetté.

Pour 2014 RWE avait indiqué le mois dernier ne pas s'attendre à une nouvelle perte nette mais à un recul d'au moins 17% du bénéfice d'exploitation et une nouvelle chute du bénéfice net récurrent -c'est à dire toiletté des effets exceptionnels- d'au moins 35%.

mtr/oaa/jpr