Le partenariat avec l'AFP propose des actualités sur toutes les énergies.

Envoyer à un ami Imprimer

Le pétrole rebondit en Asie dans le sillage d'un affaiblissement du dollar

Les cours du pétrole repartaient à la hausse mardi matin en Asie, soutenus par l'affaiblissement du dollar, tout en continuant de surveiller les développements de la situation en Irak.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août gagnait 23 cents à 105,60 dollars, et le baril de Brent de la mer du Nord, livraison en août lui aussi, prenait 8 cents à 112,44 USD.

"Les prix du brut progressent un peu, dans le sillage de l'affaiblissement du dollar US ces derniers jours", a indiqué Ric Spooner, analyste chez CMC Markets à Sydney.

Lorsque le dollar baisse, le pétrole, libellé en dollars, devient plus attractif pour les investisseurs détenant d'autres devises. Un affaiblissemnt du billet vert se traduit donc souvent par une hausse des cours du brut.

Bien que se redressant mardi matin dans les échanges asiatiques, le dollar a baissé ces derniers jours face au yen et à l'euro, après des indicateurs économiques américains mitigés.

Les opérateurs continuaient par ailleurs de surveiller la situation en Irak, gros pays producteur de pétrole, a ajouté Ric Spooner.

Les forces gouvernementales irakiennes ont entamé en fin de semaine dernière une contre-offensive visant à reprendre Tikrit (nord), ancien fief de Saddam Hussein tombé comme de nombreuses autres régions aux mains des insurgés au cours de leur avancée fulgurante débutée le 9 juin.

L'Irak est le deuxième plus gros exportateur de pétrole du cartel de l'Opep. Pour le moment, les installations pétrolières ne semblent pas avoir été touchées par les violences.

Lundi, le prix du baril de "light sweet crude" (WTI) avait reculé de 37 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) à 105,37 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour la même échéance avait terminé à 112,36 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 94 cents.